Quand les ukulele résonnent à Dieppe

Samedi, le Ukulele Orchestra a rempli le théâtre de Dieppe de ukulele et d’humour. Un concert très réussi, comme d’habitude.

The Good, the bad and the ugly (Le bon, la brute et le truand), Anarchy in the UK, Yes sir I can boogie ou encore Shaft, voilà quelques-uns des grands classiques interprétés samedi soir, à Dieppe, par le Ukulele Orchestra or Great Britain La salle était pleine, il y avait, je pense, plus de 400 personnes. Certains spectateurs, qui n’avaient pas réservé leur billet à l’avance, n’ont d’ailleurs pas pu entrer.

Dès l’ouverture de la soirée, le groupe a usé de son irrésistible sens de l’humour en commençant la soirée avec la formule habituelle, mais en français : « Nous sommes l’orchestre de ukulele de rosbeef! ». Rien de tel pour mettre l’ambiance et faire rire l’assemblée. Beaucoup de personnes ont donc découvert le groupe et ses membres : Peter Brooke Turner, George Hinchliffe, Hester Goodman, Kitty Lux, Richie Williams et Jonty Bankes. Dave est Will n’étaient pas présents.

Tous ont fait l’effort de dire quelques mots en français, voire de faire quelques blagues, et de chanter en français, leur interprétation de Je t’aime moi non plus ayant littéralement conquis le public ! Un public qui ne s’est pas fait prier pour demander des rappels, avec notamment un inoubliable Smells like teen spirit (Nirvana) interprété par Peter.

Le groupe interprété pas mal de titres parmi lesquels Rock around the clock, Anarchy in the UK, Whistling Bach (quand Jonty siffle), Slave to the Rythm, Fly me of the Handel, et quelques titres que je n’avais jamais entendu avant : Candy Says, Shiver me timbers ou encore Trouble. Le groupe a joué deux fois 45 minutes, l’entracte lui permettant de faire une pause et aux spectateurs d’aller acheter CDs et DVDs vendus à l’accueil, notamment par Jodi la manager du groupe. Beaucoup sont d’ailleurs repartis avec quelque chose, puisque les CDs et DVDs du groupe ne sont en vente que sur leur site internet.

Après le concert, tous ce sont volontiers prêtés au jeu des autographes, photos et discussions avec les personnes restées à les attendre après le concert.

En discutant avec George, j’ai même appris qu’ils n’avaient fait que deux concerts en France : Compiègne l’an passé (ou je suis allée) et Dieppe samedi. Espérons qu’on les reverra bientôt chez nous. Evidemment je vous tiendrai informés, d’autant que le groupe a plusieurs projets en route car il célèbre cette année, ses 25 ans d’existence !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Pour monter, c'est par là
This site is protected by WP-CopyRightPro