Karlsruhe : part. II

Bonjour,

pour la deuxième partie de cette série spéciale « concert de Karlsruhe » voici un petit résumé du concert avec les photos.

Jeudi 15 juillet, je me suis donc rendue en Allemagne, à Karlsruhe, pour assister au concert du Ukulele Orchestra of Great Britain. Le centre culturel Tollhaus a programmé de nombreux artistes dans le cadre de son « zeltival » qui se déroule en juillet et août : Marianne Faithfull, Rickie Lee Jones ou encore Nina Hagen, et bien sûr le Ukulele Orchestra of Great Britain.

Le groupe était en terrain connu puisqu’ils étaient déjà venus au Tollhaus de Karslruhe. Les premiers spectateurs sont d’ailleurs arrivés assez tôt pour être bien placés. Le concert était complet, et d’après ce que j’ai pu voir, il y avait environ 400 personnes dans la salle. Autant dire comme d’habitude !

Au programme, les « classiques » Le bon, la brute et le truand (the Good, the Bad and the Ugly), Teenage dirtbag, Rock around the clock, Orange Blossom Special, Jonty et son merveilleux sifflement sur Bach. Mais surtout des nouveautés (enfin tout dépend combien de fois vous avez vu le groupe en concert).

D’abord, Danse Macabre du compositeur français Camille Saint-Saëns. Un grand moment de musique classique (les possesseurs du DVD du BBC Proms voient tout de suite de quoi je parle). J’espérais bien un jour avoir la chance de l’entendre en concert, et bien voilà, c’est fait ! Encore un morceau transcendé par les arrangements du Ukulele Orchestra, et qui démontre qu’on peut tout jouer au ukulélé.

Parmi les autres nouveautés, Crazy (de Gnarls Barkley) chanté par Will. Je considère ça comme une nouveauté car je ne l’ai jamais entendue avant sur scène mais cela fait apparemment un petit moment que la chanson est au répertoire du groupe. Une version tout en douceur, aussi bien au niveau de l’arrangement musical que des choeurs, pour ce morceau qui groove et qui va comme un gant à Will.

Ensuite Hot Lips, interprétée par Peter. Une chanson qui vient de Suède. J’ai trouvé une version sur you tube (ici, avec les paroles pour ceux qui veulent faire karaoké) : franchement, je préfère de loin la version de Peter ! (mais ce n’est qu’un avis personnel) Je préfère tellement la version de Peter que j’avais l’impression d’avoir déjà entendu Hot Lips auparavant, la chanson me semblait familière, le genre hyper connue mais dont on ne se souvient plus trop. Alors qu’en fait je n’ai jamais entendu cette chanson avant !

On a aussi eu le plaisir de (ré)entendre Trouble par George et sa « bataille » de solo avec Richie, Should I stay or should I go, Hard to Handle, ou encore le désormais mythique Smells like teen spirit de Nirvana, avec un Peter toujours aussi rock’n’roll et un Dave qui a encore une fois mis à contribution sa chevelure blonde pour mettre tout le monde dans l’ambiance enfumée ukulele-grunge ! (ai-je dit ukulele-grunge ?)

Le tout saupoudré des blagues de George, et même de blagues en allemand, et des cadeaux de Dave, autant vous dire qu’on a passé un très bon moment ! Le public était debout à la fin du concert et a rappelé trois fois le groupe sur scène.

Voilà quelques petites photos du concert. Je continuerai à vous raconter ce moment a priori en vidéo…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Pour monter, c'est par là
This site is protected by WP-CopyRightPro