A Noël, offrez le Ukulele Orchestra (2) en live

Continuons notre calendrier de l’Avent. Aujourd’hui, les albums live.
Les albums live, c’est toujours particulier, car il y a une interaction avec le public, une sonorisation différente d’un album studio. Et cela nous rappelle aussi les concerts, pour ceux qui ont eu la chance de voir le groupe sur scène.
Et comme nous sommes hyper chanceux, le Ukulele Orchestra nous offre la possibilité de régaler nos oreilles doublement avec Live in London 1 et Live in London 2. Bon, vous aurez tout de suite compris où les albums ont été enregistrés.
Côté chansons, il y a les incontournables du groupe : Dave et sa balade en moto (Born to be wild), Jonty nous fait voyager dans l’univers de David Bowie (Life on Mars), Richie devient (un gentil) anarchiste avec les Sex Pistols (Anarchy in the UK), on dance le disco avec Peter (Yes Sir I can Boogie), et on siffle de joie avec Jonty et Bach. Et ça, ce n’est que pour l’opus n°1.
Dans le second, on est Bon, brute ou truand, on se prend pour Shaft, James Bond (Thunderball), on rock avec Richie (Rock around the clock), on devient romantique avec Only you, et on chante français avec Serge Gainsbourg (Je t’aime moi non plus).
Alors lequel choisir ? C’est une bonne question. Mais il y a fort à parier qu’une fois que vous aurez acquis l’un des deux, vous voudrez l’autre !
Le mieux reste peut-être d’écouter les extraits sur le site du groupe (ici)

• Live in London 1

– Running Wild
– Born to be wild
– Misirlou
– Life on Mars
– Anarchy in the UK
– Hot Tamales (they’re red hot)
– Teenage Dirtbag
– Pinball Wizzard
– In a Monastery Garden
– Yes, Sir I can boogie
– Satellite of love
– Wuthering heights
– Whistling Bach
– Sex and drug and Rock and Roll
– Melange
– The Dambusters March

• Live in London 2

– Dr Jazz
– silver Machine
– The Good, the bad and the Ugly
– Rock around the clock
– America
– Theme from Shaft
– Slave to the rythm
– Two pints of Lager
– Only you
– On the beach at Waikiki
– Je T’aime
– Rikki don’t lose that number
– Limehouse blues
– Thunderball
– Leaning on a lampost
– Fly me off the Haendel

Vivement le prochain… et à quand un Live in France ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Pour monter, c'est par là
This site is protected by WP-CopyRightPro